Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh]

Aller en bas 
AuteurMessage
Deirdre Tuatha Dé Sælig
Contacts
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t95-deirdre-tuatha-de-sae https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t116-deirdre-tuatha-de-saelig-light-and-wind-and-mist
Deirdre Tuatha Dé Sælig
Guilde des Assassins
Race : Elfe
Magie : Polymorphie
Age : 289 ans
Statut : Colporteuse - Indic'
Informations en vrac : • Très joli brin de voix, mais elle chante rarement.
• Son cheval de trait s'appelle Conchúr ("Celui qui aime les chiens")
• Le répertoire de ses métamorphoses comprend deux types de loup, trois races de renards et des dizaines de chiens différents.
• Allergie au fer, quoique moins prononcée que celle à l'argent. Sa tolérance varie en fonction de son état de santé.
• Elle récolte beaucoup de plantes pour faire ses propres infusions.
• Il lui arrive de jouer avec les enfants lorsqu'elle est transformée.
• Les pâtisseries sont un plaisir coupable et secret qu'elle s'autorise de temps en temps en essayant d'ignorer qu'il y a des œufs et du miel dedans.
• Sait s'orienter grâce aux étoiles.
• A très peur de naviguer et craint le moindre voyage en barque ou bateau.

Avis sur la Chasse : Pénible, inutile et compliquée. Pourquoi vouloir tout à coup chasser ce qui existe depuis toujours ? À un niveau plus personnel, voir son peuple se faire prendre en chasse et être elle-même une cible de choix ne l’enchante pas du tout. Elle œuvre, à son échelle, à saper les efforts des autorités humaines.

Style de combat : Fuir ou se dissimuler sont ses principales tactiques. Si le combat est absolument nécessaire, elle préfèrera garder ses distances pour attaquer à l'arc. Peu habile avec une épée, elle préfère les armes longues comme le bâton. Et en dernier recours, elle cherchera à se transformer pour pouvoir mordre et griffer.

Avatar : Tethys
Crédits : Philipp Kruse
Messages : 164
Date d'inscription : 04/09/2021

Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] Empty
Message # Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh]  Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] EmptyJeu 9 Sep - 12:38

Ah, la crasse humaine !
Deirdre se demandait souvent comment les gens faisaient pour vivre dans des conditions aussi misérables alors qu'il y avait des châteaux entiers pour presque une seule personne. Dans le royaume elfique, il n'existait pas d'équivalent à cette misère moyenne et commune qui rampait dans la plupart des rues et salissait la plupart des façades. Même les elfes les plus humbles et méconnus pouvaient vivre dans de coquettes demeures et avaient de quoi se nourrir correctement. Les tours d'argent et d'ivoire étaient pour la noblesse, mais le peuple n'avait pas à se rouler dans la fange comme chez les humains.

Ce qui la dépassait le plus était que personne ne semblait trouver cela anormal. Il était parfaitement admis que la masse commune se contente de ces conditions et que les plus riches vivent au-dessus de cela. C'était d'ailleurs une chance d'être parmi ceux qui, sans pouvoir goûter au luxe d'une vie noble, avaient le privilège de défendre les quelques privilégiés contre d'éventuels mouvements de mécontentement.
Vraiment fascinant.
Elle ne se lassait pas de redécouvrir ces injustices à chacune de ses visites.

La ville de Forgont n'était pas aussi splendide que Eaglesham, mais elle avait le bon goût d'être moins peuplée et l'on ne s'y sentait pas autant épié qu'à Bruyval. Un parfait équilibre pour une elfe en goguette qui avait laissé sa roulotte à l'extérieur de la ville pour faire un peu de tourisme.
Elle vendait rarement au sein même des cités, préférant les faubourgs et les villages où elle se faisait moins remarquer. De la même façon, elle ne logeait plus en les remparts des cités humaines. Depuis l’annonce de la Grande Chasse aux Monstres, c’était bien trop risqué pour elle de s’enfermer de la sorte.
Mais ces dispositions ne l’empêchaient pas de flâner dans les rues et d’écouter les conversations. Sans compter qu’elle pouvait réaliser quelques affaires malgré tout, il suffisait qu’elle soit armée de ce que tout être humain considérait comme indispensable à la vie : une bourse pleine de pièces.

Familière des rues de la cité qu’elle visitait régulièrement depuis deux décennies, Deirdre emprunta la rue qui menait à la place où se trouvait les étals de marchands itinérants. L’atmosphère y était toujours plus animée et joyeuse que dans les étales permanents et il y avait plus de choix. Si elle pouvait se procurer quelques denrées à revendre dans le fin fond de la campagne écossaise, elle n’aurait pas perdu sa journée.
Habillée d’une robe tout à fait ordinaire et la tête couverte d’un foulard à la manière des petites gens, elle se faufila d’un stand à un autre pour jeter un œil à ce qui était proposé. Quelques étoffes à bon prix attirèrent son attention, elle nota également un lot de couteaux émoussés qu’elle n’aurait qu’à remettre en état pour pouvoir les vendre. Mais ce fut la collection de bijoux brillants d’un petit étal avec beaucoup de succès qui la retint le plus.

Il y avait là de quoi plaire à des bourgeois ainsi qu’à des artisans ayant quelques moyens financiers et le style semblait beaucoup plaire aux humaines qui gloussaient devant tant de métaux précieux. Bien qu’elle ait appris beaucoup sur la jeune race, l’elfe manquait encore de discernement lorsqu’il s’agissait de savoir ce qui plaisait ou non. La mode et l’art étaient bien différents dans les royaumes forestiers, elle ne pouvait pas compter sur sa propre expérience du Beau pour dégoter des objets qui plairaient aux hommes.

Profitant d’un moment d’accalmie après que le groupe de jeunes femmes se soit éloigné, elle se pencha un peu plus attentivement sur les bagues et les colliers. Il y avait de jolies choses, mais elle craignait que ce soit un peu trop clinquant et surtout trop cher pour pouvoir en tirer un quelconque retour sur investissement. Son but n’avait jamais été de devenir riche, mais si elle perdait plus d’argent qu’elle n’en gagnait, elle finirait par se retrouver dans une situation pénible.

Ses yeux noirs quittèrent les précieux bijoux pour aller à la rencontre de ceux du vendeur et elle se fendit d’un sourire aimable avant de lui demander :

Vous avez de bien belles créations avec vous, mais je crains qu’elles ne soient hors de ma portée… Auriez-vous de vieux bijoux abîmés par hasard, ou quelque chose de plus modeste à me proposer ? Uniquement en bagues et colliers, si possible.
Revenir en haut Aller en bas
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t95-deirdre-tuatha-de-sae https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t116-deirdre-tuatha-de-saelig-light-and-wind-and-mist
Dunstan Foghlaidh
Contacts
https://cohttps://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t73-dunstan-fog https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t74-dunstan-foghlaidh-la-parole-est-d-argent
Dunstan Foghlaidh
Gif : Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] Tumblr_o1xl4nRqmP1v0yk8mo1_400
Race : Humain
Magie : Elémentaliste Métal - Terre
Age : 33 ans
Statut : Bijoutier
Informations en vrac : Il a un terrible accent gitan et mâche affreusement ses mots autant qu'il parle vite, bon courage pour essayer de comprendre ce qu'il va vous dire.

Il a une cicatrice en forme d'étoile sur la fesse gauche, si, si !

Il est très mauvais physionomiste, ce qui n'est pas spécialement pratique pour sa vie de commerçant !

L'honnêteté est loin d'être son fort.

Avis sur la Chasse : C'est une chose qui le dépasse, mais ça commence à menacer sa famille et sa propre intégrité.
Malgré tout les dangers qui planent sur lui, il n'a pas l'intention de s'en mêler et se contentera de mener discrètement sa barque en redoublant de vigilance...

Style de combat : Il ne se bat pas en règle générale, mais s'il doit le faire il utilisera sa magie pour rendre le sol sous ses ennemis instable ou fera grandir ou chauffer pierre ou métal pour en faire des armes dangereuses.

Multi-comptes : Daekian Gyrth'ICuinar
Avatar : Loïc Varraut
Crédits : Megs
Messages : 46
Date d'inscription : 23/08/2021

Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] Empty
Message # Re: Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh]  Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] EmptyVen 17 Sep - 22:22

Forgont.

Il aimait bien Forgont, Dunstan, c’était le juste milieu entre Eaglesham et Bruyval selon lui, on y trouvait des gens simples, mais aussi quelques artisans fortunés, des bourgeois juste un peu trop pauvre ou sans noblesse suffisante pour la belle Eaglesham. Ça lui permettait de sortir de jolies parures -évidemment plus modestes que celles qu’il réservait à la capitale- sans avoir à supporter les aristo’ et leurs manières. Puis le marché de Forgont était plus accessible, fallait fournir moins de paperasse, et moins d’administratif c’était plus de chiffre d’affaire !

Alors, la journée battait son plein, l’argent entrait dans les caisses et Dunstan le vivait très bien. De toute manière il n’était pas du genre à se soucier de quoi que ce soit et, si ça ne concernait pas l’argent, les comptes ou la famille, il avait la mémoire courte. Alors tout allait pour le mieux.
Alors qu’il était en train de servir un groupe de jeunes filles qui dépensaient allègrement l’argent de leur père en colifichet, il observait les allées et venues autour de son stand, sans doute un réflexe qui lui servirait plus tard pour d’autres activités -peut être qu’au fond il n’avait pas la mémoire si courte que ça- si jamais il décidait de donner suite à cette fameuse proposition.

En attendant, il avait remarqué plusieurs choses intéressantes. D’abord, il y avait une patrouille de gardes qui faisait sa ronde entre les étals, il était en règle, mais les apercevoir avait tendance à créer une goutte de sueur froide dans sa nuque pour une raison évidente, ensuite, deux clients potentiels, un homme d’un certain âge, dédaigneux et grognant, qui serait sans doute pénible à gérer, et une jeune femme qui observait attentivement, penchée en avant, les bijoux exposés. C’est cette dernière qui l’intéressa un peu plus, elle dégageait quelque chose de particulier, un charme et une grâce évidents, bien que ce n’était pas forcément ce qui l’intéressait, il sentait chez elle quelque chose de sensiblement différent de ce qu’il avait toujours connu.

Mais il haussa légèrement épaules et termina sa vente avec les autres jeunes filles qui l’avaient dépouillé de trois superbes parures, une de perles, une de rubis, une d’améthystes, cerclées d’or. De jolies pièces qui, malgré tout, lui avaient demandé du travail, il n’était pas si aisé de changer plomb en or, mais c’était encore plus délicat de lui donner la forme particulière d’entrelacs de feuilles, à la mode en ce moment, toutes les jeunes femmes fortunées s’arrachaient ces modèles, il n’était donc pas étonné qu’elles se soient toutes rabattues dessus. Et elles s’en allèrent continuer leurs emplette, parées de leurs nouvelles joailleries.

Alors Dunstan soupira. Il aurait dû s’occuper de l’homme d’abord, il était venu en premier, mais ce dernier n’achèterait rien, le bijoutier le savait, il râlerait sur les prix, sur la qualité, qu’un tel faisait mieux et moins cher. Pour être honnête, il n’en avait pas envie. Heureusement, la jeune femme lui donna une diversion bienvenue avec sa question. Bon, ça parlait prix, mais c’était demandé gentiment, au moins.

« Si, j’dois avoir quequ’chose d'moins cher pour vous, pas d’breloques abimées, par contre, j’vends pas d’ça ici. Vous ach’tez en gros, ma p’tite dame ? » Il demanda à son tour alors qu’il se décalait un peu, sans se retourner pour autant, pour regarder dans son stock, derrière l’étal pour en sortir un portant de bagues, d’abord, en argent, celles-ci, moins ostentatoires que les ors qu’il exposait.

« Là v’s’êtes sur quequ’chose d'moins clinquant mais d’aussi bonne qualité, l’argent ça bouge pas v’savez ? » Enfin si, ça noircissait avec le temps et si c’était trop exposé à l’acide de la peau, rien qu’un peu de soude ne pourrait pas rattraper, mais, de toute façon, les pièces étaient enchantées. Dunstan déplorait tous les jours de ne pas pouvoir se servir de ça comme argument de vente.

« Après, encore moins cher, j’ai du fer, normalement j’le sort pour les tout'p'tites bourses si vous voulez voir. » Commenta-t-il ensuite en se penchant un peu plus pour donner à certaines pièces leur aspect d’origine, bien caché par l’étal. « En c’qui concerne les colliers, v’s avez tout là. » Reprit-il en indiquant la fin de son étal où on pouvait trouver un tourniquet contenant les bijoux les plus modestes, mêlant argent, étain, cuivre et fer.
« Après, si v’voulez quequ’chose d'précis, une commande spéciale p’t’être, on peut voir ensemble c’qu’on peut faire, si vous cherchez quequ’chose à r’fourguer, par exemple. »
Proposa-t-il enfin alors qu’il se penchait un peu plus au-dessus de l’échoppe et croisait enfin de regard de sa cliente.
Revenir en haut Aller en bas
https://cohttps://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t73-dunstan-fog https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t74-dunstan-foghlaidh-la-parole-est-d-argent
Deirdre Tuatha Dé Sælig
Contacts
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t95-deirdre-tuatha-de-sae https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t116-deirdre-tuatha-de-saelig-light-and-wind-and-mist
Deirdre Tuatha Dé Sælig
Guilde des Assassins
Race : Elfe
Magie : Polymorphie
Age : 289 ans
Statut : Colporteuse - Indic'
Informations en vrac : • Très joli brin de voix, mais elle chante rarement.
• Son cheval de trait s'appelle Conchúr ("Celui qui aime les chiens")
• Le répertoire de ses métamorphoses comprend deux types de loup, trois races de renards et des dizaines de chiens différents.
• Allergie au fer, quoique moins prononcée que celle à l'argent. Sa tolérance varie en fonction de son état de santé.
• Elle récolte beaucoup de plantes pour faire ses propres infusions.
• Il lui arrive de jouer avec les enfants lorsqu'elle est transformée.
• Les pâtisseries sont un plaisir coupable et secret qu'elle s'autorise de temps en temps en essayant d'ignorer qu'il y a des œufs et du miel dedans.
• Sait s'orienter grâce aux étoiles.
• A très peur de naviguer et craint le moindre voyage en barque ou bateau.

Avis sur la Chasse : Pénible, inutile et compliquée. Pourquoi vouloir tout à coup chasser ce qui existe depuis toujours ? À un niveau plus personnel, voir son peuple se faire prendre en chasse et être elle-même une cible de choix ne l’enchante pas du tout. Elle œuvre, à son échelle, à saper les efforts des autorités humaines.

Style de combat : Fuir ou se dissimuler sont ses principales tactiques. Si le combat est absolument nécessaire, elle préfèrera garder ses distances pour attaquer à l'arc. Peu habile avec une épée, elle préfère les armes longues comme le bâton. Et en dernier recours, elle cherchera à se transformer pour pouvoir mordre et griffer.

Avatar : Tethys
Crédits : Philipp Kruse
Messages : 164
Date d'inscription : 04/09/2021

Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] Empty
Message # Re: Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh]  Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] EmptyDim 26 Sep - 16:26

Perspicace ce marchand. Sa question tira un sourire en coin à l'elfe qui se contenta d'un petit haussement d'épaules l'air de dire que c'était bien possible. Elle ne faisait pas, à proprement parler, de l'achat de gros. Elle n'avait ni la place ni l'argent pour se permettre de stocker de nombreux articles d'un même genre, privilégiant la diversité sur la quantité, cependant il n'était pas loin de la vérité : elle achetait pour plus que sa propre utilisation.

Il commença par lui présenter des bagues en argent, toutes parfaitement rutilantes. Quel dommage que les humains affectionnent tant ce métal ! Deirdre souffrait, comme tous les elfes, d'une sévère intolérance à l'argent, ce qui ne lui facilitait pas toujours la vie lorsqu'il était question de faire des affaires. Sa parade la plus efficace : une paire de gants un peu usée mais qui la prémunissait contre les brûlures.

Très joli, fit-elle plus pour elle-même que pour le marchand, sans pour autant tendre la main afin de saisir les bijoux. Je ne compte pas acheter en trop grande quantité, mais si nous parvenons à une entente pour une dizaine de modèles, ce serait formidable.

Ensuite, il évoqua d'autres bagues, mais en fer. Drôle de choix de métal étant donné le risque de les voir rapidement rouiller, mais pour certains il était plus intéressant d'avoir du fer que du bois. La malchance voulant que Deirdre soit affublée d'une ridicule allergie à ce métal pourtant commun, elle se garda bien de prendre en main ce qu'on lui présentait pour l'observer de plus près. Bien que généralement moins douloureux que le contact à l'argent, le fer lui causait au mieux des démangeaisons, au pire de vilaines brûlures selon la pureté du métal et la durée d'exposition. Elle s'en méfiait donc comme de la peste, d'autant qu'il était absolument partout dans le monde des humains.

Je vends surtout dans des petits villages, à des paysans, des éleveurs de mouton et des lavandières. Autant dire que la plupart sont trop pauvres pour s'offrir des métaux précieux... Mais je pense que je peux en prendre malgré tout trois ou quatre en argent qui trouverons un jour preneur et le reste en fer ou en étain. Ces colliers-là, par exemple, sont tout à fait ce que je recherche.

Elle tendit la main pour effleurer le modèle en question : un petit médaillon en étain gravé d'entrelacs et accroché à un cordon de cuir doux. Exactement le genre de choses que les jeunes gens de basse extraction pouvaient s'offrir pour témoigner de leur affection. Assez sophistiqué pour faire un cadeau précieux, mais pas assez noble pour les ruiner à l'achat. Un marchand intéressé par le profit avait tout à perdre à commercer avec ce genre de clients, mais l'elfe ne cherchait pas l'enrichissement. Tant qu'elle maintenait un bon équilibre entre gains et dépenses lui permettant de continuer sa route, elle était satisfaite.

En partant sur une dizaine de bagues et tout autant de colliers, vous seriez prêt à négocier le prix ?

Au même instant, un cri perça la foule présente sur le marché, détournant l'attention de tous ceux présent. La patrouille qui jusque-là s'était contentée de balayer l'endroit d'un regard morne, avait épinglé un jeune homme en plein vol à l'étalage. Il était visiblement accompagné d'une fille d'environs son âge et le ton montait déjà entre eux et les gardes.
L'atmosphère jusqu'à présent si paisible du marché se chargea de tensions quand l'un des hommes en armes tenta de retirer le fichu qui couvrait les cheveux et les oreilles de la jeune fille. Cette dernière se débattit en piaillant tandis que son compagnon insultait copieusement les patrouilleurs en tentant vainement de lui venir en aide.

Que ce soit par crainte d'une escalade de la violence, par sentiment de malaise vis-à-vis de la situation ou par simple volonté de s'éloigner de toute possibilité d'avoir des ennuis, l'on pouvait voir ici et là des gens presser le pas pour quitter le marché ou au moins mettre de la distance avec la patrouille. Les vérifications d'identité étaient devenues assez courantes, mais pas moins agréables pour autant.
Deirdre sentit un frisson glacé lui couler le long du dos et l'espace d'un instant, elle fut tentée de tourner les talons et disparaître elle aussi dans la masse, cependant elle craignait d'être un peu trop suspecte aux yeux du commerçant avec qui elle discutait.

Préférant ne pas attirer l'attention, elle revint à l'homme derrière l'étal sans réaliser que le client ronchon à côté d'elle la lorgnait désormais avec un air méfiant.

A-Alors ? Seriez-vous prêt à envisager un rabais si je vous déleste de plusieurs articles à la fois ?
Revenir en haut Aller en bas
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t95-deirdre-tuatha-de-sae https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t116-deirdre-tuatha-de-saelig-light-and-wind-and-mist
Contacts
❝ Contenu sponsorisé ❞

Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] Empty
Message # Re: Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh]  Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Breloques et colifichets [ft Dunstan Foghlaidh]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dunstan Foghlaidh |Le silence est d'or
» Dunstan Foghlaidh |La parole est d'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: Duché d'Eaglesham :: Forgont :: Taverne, Auberge et Commerces-
Sauter vers: