-43%
Le deal à ne pas rater :
Trampoline 244cm – Woodsun (6-9 ans)
79 € 139 €
Voir le deal

 

 Good Riddance |Tethrach

Aller en bas 
AuteurMessage
Daekian Gyrth'I'Cuinar
Contacts
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t72-daekian-gyrth-i-cuina https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t75-daekian-gyrth-i-cuinar-like-a-cancer-grows
Daekian Gyrth'I'Cuinar
Gif : Good Riddance |Tethrach LikableOrganicIzuthrush-max-1mb
Race : Drow
Magie : Nécromancien
Age : 411 ans
Statut : /
Informations en vrac : Il utilise son propre corps comme catalyseur pour sa magie car il s'est aperçu que son sang augmentait la puissance des rituels.

Il n'a été corrompu que récemment, une petite centaine d'années, mais il est déjà tout aussi sanguinaire que ses comparses.

Il "tient" la ville de Bruyval presque sous son contrôle, se servant de la peur et de la superstition de ses habitant pour son plaisir personnel.

Avis sur la Chasse : Peu importe.

Les Drows sont amateurs de sang, les Elfes ne le sont pas, Daekian est à cheval entre les deux, mais si elle peut lui fournir des têtes à trancher et bien soit, de toute façon, Chasse ou non, les Drows sont en conflit avec tout le monde.

Style de combat : S'il peut éviter de se salir les mains avec le sang des autres il le fera, la plupart du temps il se contente d'aspirer l'énergie vitale de ses victimes avec ses rituels, mais s'il souhaite leur faire peur ou les punir davantage, il optera pour un de leur proche décédé qu'il ramènera à l'état de zombie pour les éliminer, et ainsi de suite tant qu'il aura un cadavre à porté.

Multi-comptes : Dunstan Foghlaidh
Avatar : Arsen Valke
Crédits : coupleofkooks
Messages : 39
Date d'inscription : 23/08/2021

Good Riddance |Tethrach Empty
Message # Good Riddance |Tethrach  Good Riddance |Tethrach EmptyJeu 16 Sep - 14:09

Une petite cinquantaine d’années plus tôt

Si la descente avait été longue, en pente douce, et prévisible, le point de chute, lui fut brutal, violent et Daekian ne pouvait pas en croire ses oreilles, ses yeux, ses sens.

Le Royaume Caché avait disparu.

Pas du jour au lendemain, non, on l’avait averti, il y avait même eu une cérémonie pour ça, un bannissement en bonnes et dues règles. Une des rares occasion où il avait vu pleurer sa mère, d’ailleurs.
Puis ça s’était estompé. On l’avait mis dehors, bien qu’il n’ait absolument pas coopéré et s’était débattu comme un beau diable. Mais à quoi bon ? Plus il pensait aux elfes, plus ça le brûlait de dégout. Comment avait-il pu essayer pendant toutes ces années de conserver leur respect, de se fier à leurs adages et de s’intégrer ? Ils n’en valaient pas la peine.

Alors avait commencé l’errance, un temps durant lequel Daekian savait qu’il n’était plus un elfe, mais pas exactement ce qu’il était devenu. Ce qu’il savait, du moins, ce qu’il n’avait pas peur d’admettre, c’est que maintenant sa peau plus sensible brûlait au soleil, ses yeux aussi, le monde autour de lui était flou, et il était en colère, cette colère qui lui tordait le ventre de rage et semblait ne plus jamais vouloir le quitter.
Puis il s’était fait une raison. Il ne pouvait pas rester là, dans cette chaleur, dans cette lumière, ça l’empêcherait d’arriver à une situation simple : Il devait survivre.
Peut-être qu’à un moment donné, il avait été tenté de se laisser abattre, après tout plus personne ne voulait de lui, donc il aurait tout de même pu s’avouer vaincu, mais non. Si cette idée l’avait effleurée, il pouvait l’admettre, ça n’avait jamais trouvé écho en lui. Non. Lui il voulait survivre, il voulait se battre, et il voulait se venger. Sans doute que cette rage permanente allait finalement lui être utile.

Et c’est dans cette optique qu’il s’était mis en route, l’urgence était de se trouver un coin à l’abris, peut-être de dormir, de manger, et, aussi naturellement qu’une mouche attirée par un cadavre, il s’enfonça dans la forêt, loin du Royaume Caché, enfin, du moins, l’emplacement approximatif dont il se souvenait, peut être plus proche des installations humaines, il n’en avait qu’une très vague idée, c’est ce qui l’avait conduit à s’enfoncer dans le bourbier. Toute sa vie on lui avait dit de ne jamais s’approcher de là-bas, que c’était dangereux et impie, mais dès qu’il posa le pied dans l’ambiance lourde et moite du marais, il sentit une impression qu’il n’avait, en fait, jamais ressentie. Chez lui. Il était chez lui.

Pourtant il n’avait pas encore fait le plus dur. Il savait ce qu’il s’en allait trouver dans ce coin corrompue d’une forêt autrefois si chérie. Et il savait qu’il ne serait pas le bienvenu. Ce sentiment se confirma lorsqu’arrivé aux abords du campement, il sentit les premiers regards aussi hostiles qu’accusateurs. Les Drows l’avaient vu arriver de loin, bien sûr, il faut dire qu’il ne passait pas inaperçu dans ce monde aux habitants monochromes. Oh, il avait bien la peau blanche grisée maintenant, ses yeux avaient noirci, mais ses cheveux, eux avaient gardé leur rouge étincelant, alors oui, il se sentait comme un fanal, non pas qu’il avait prévu une arrivée discrète de toute façon.

Mais, pour une fois, il remarqua qu’il avait la chance de son côté car, bien qu’on lui ait caché cette information pendant longtemps -au Royaume Caché, quiconque sombrait jusqu’au bannissement était déclaré mort par le peuple Elfe- Ranaghar Do'quar, un ancien compatriote, avait fait du chemin dans la Forêt Corrompue. Jusqu’à même devenir le chef actuel du clan…Ce qui tournait en la faveur de Daekian. Tous les elfes corrompus n’étaient pas acceptés au sein du clan, il fallait faire ses preuves, il fallait le mériter et, justement, Daekian pensait bien n’avoir aucun mérite. Mais Ranaghar lui avait fait comprendre qu’il se trompait, car il savait. En fait ils savaient tous les deux.

Pour la première fois de sa vie, on accueillit la magie de Daekian avec enthousiasme. Il n’aurait pas dû être surpris, pourtant il en tomba des nues. La nécromancie, ici, n’était qu’une forme de magie comme les autres, un moyen d’arriver à ses fins, quoi qu’il en coute. D’ailleurs, il remarqua même qu’elle parvenait à être vénérée par certains d’entre eux, qui vouaient des cultes étranges à des divinités maudites par les Elfes sylvains. Peut-être qu’en fin de compte Daekian aurait besoin d’un temps d’adaptation.

Première étape réussie, donc, on lui avait permis de rester, et on ne l’avait pas mis en pièce. C’était un bon début, mais sa victoire n’était que probatoire. À présent, pour avoir une vraie place au sein du clan, pour le considérer comme son clan, on lui demanda de faire ses preuves, et à ce titre, on lui imposa une sorte de mentor. Un Drow, natif, qui était censé lui apprendre les ficelles, notamment les deux langues les plus usitées chez les Fomóraigh, mais également s’assurer qu’il ferait un bon membre, qu’il apporterait quelque chose au groupe.
Déjà, Daekian avait senti que quelque chose se profilait à l’évocation du nom de l’elfe noir en question. Du coin de l’œil, il était persuadé d’avoir vu les visages autour de lui se dérider pour arborer une expression narquoise, goguenarde, comme s’il s’apprêtait à devenir la victime d’un vicieux bizutage…De toute façon, deux questions : Avait-il encore le choix ? Avait-il encore quelque chose à perdre ?

Il put rapidement répondre non aux deux, donc, il accepta son sort, d’une inclinaison de la tête et, sans trop savoir à quoi s’attendre, il se dirigea vers celui qu’on nommait Tethrach dal'Barra en priant pour ne pas servir de dessert, après en être arrivé là, il se liquéfiait d’avance à l’idée que ce soit pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t72-daekian-gyrth-i-cuina https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t75-daekian-gyrth-i-cuinar-like-a-cancer-grows
Tethrach dal'Barra
Contacts
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t111-tethrach-dal-barra-s
Tethrach dal'Barra
Race : Drow
Magie : Evocateur - Antimage
Age : 280
Statut : Zélote de Kilynt’Larn
Informations en vrac : - Quelques tendances kleptomanes, bien qu'il ne voie pas le problème à se servir quand on désire quelque chose.

- Légère claustrophobie. Déteste les milieux souterrains.

- Peut parfois s'égarer dans des fantasmes de violence quand la situation l'inspire, ce qu'il appelle ses "rêveries".

Avis sur la Chasse : Naturelle, nécessaire, jouissive.

Style de combat : Combattant de corps à corps flexible et adaptable, même s'il préfère en général frapper vite et bien. Capable d'une brutalité et d'une violence sans concession.

Dagues et lames courtes ont sa préférence. Rarement plus d'une à la fois. L'efficacité prévalant sur l'encombrement, il apprécie malgré tout, de temps en temps, les assauts de front, et les démonstrations de force.


Crédits : Mara (trouvé sur Pinterest)
Messages : 114
Date d'inscription : 07/09/2021

Good Riddance |Tethrach Empty
Message # Re: Good Riddance |Tethrach  Good Riddance |Tethrach EmptyVen 17 Sep - 17:00

Il n'a rien d'un mentor. Il se moque des liens communautaires, méprise allègrement la notion même de hiérarchie, réduit ses contacts avec ses semblables au plus strict nécessaire. Ce n'est pas pour autant un fauteur de troubles, et il ne refuse pas les ordres qu'on lui donne - c'est juste qu'il est en marge. Quelque chose, dans son allure, son caractère et sa magie, rebute. Ils ne l'aiment pas beaucoup, les autres drows, Tethrach les trouve sans intérêt. Ils sont quitte.

De fait, la décision de Ranaghar a dû en étonner et agacer plus d'un. Les jeunes loups aux dents longues se sont perdus en conjectures, persuadés d'être une telle menace pour l'autorité du chef qu'ils ont interprété cette manoeuvre comme une façon de les déstabiliser eux. D'autres, jaloux, ont ruminé leur amertume au sujet de ces déchus qui s'entre-favorisent au détriment des vrais unseelies. La plupart n'ont rien dit, rien fait, sinon se fendre de quelques sourires torves, avant de retourner à leurs occupations. Qu'il soit un protégé de Ranaghar ou non, ce nouveau-frère ne tiendrait pas longtemps s'il n'avait pas les tripes pour.

Le premier regard que Tethrach adresse à cette créature pâle et rousse qu'on vient de lui confier est chargé d'un mélange d'indifférence et d'ennui.

Il est à la lisière du camp - à la lisière, c'est là qu'il a été fortement encouragé à résider - et, les deux bottes immergées dans la boue, hale en sûreté les longues branches blêmes, tordues comme des ramures et solides comme le roc, que le marécage - toujours en mouvement, toujours changeant - a vomi la nuit dernière sur le rivage. Il y a des inscriptions gravées à la pointe du couteau sur l'écorce, et l'une d'entre elles est creuse. Quand il la ramènera au camp, un drow auréolé de plus de prestige que lui la cassera pour en récupérer le contenu, cadeau des guenaudes, partie d'un marché aussi infâme qu'ancien. Ce sera peut-être des ailes de fae, ou des coeurs pétrifiés, ou d'autres parties de créatures féeriques, pures et innocentes : des ingrédients pour leurs rituels maudits.

Mais cela attendra.

Daekian approchant, le Fomoraigh relâche son fardeau sur un lit d'ajoncs couchés dans la vase, et se redresse. Il le toise un moment, de bas en haut et de haut en bas, et d'un regard si furtif qu'il est à peine perceptible, vérifie que le reste du clan s'est éparpillé, oeuvrant à d'autres tâches. Oh, il reste bien encore quelques coups d'oeil et quelques visages narquois, des prunelles curieuses comme des gouttes de sang luisant au milieu des habitations de cuir et de bois minéralisé, mais le nouveau venu, pour le moment, n'est plus le centre de l'attention.

Avec un soupir et un geste de la main, Tethrach lui indique de le suivre.

Ils ne vont pas loin. A quelques pas de là, aux abords du camp, un bosquet de bouleaux ensorcelés fait comme une tonnelle magique - troncs courbés et frondaisons emmêlées - dans laquelle il se faufile, pressant le déchu d'un claquement de langue s'il montre une hésitation. Il fait noir : le ciel gris et décomposé qui plombe le marais n'est pas désagréable, mais tout de même, l'ombre est ici bien meilleure. Au milieu de la tonnelle trône un sac de peau couturée, d'où s'élèvent des miasmes bruns et épais.

- Fiaclan Bog."

Il accompagne ces mots d'un geste rapide, que Daekian aura peut-être pu surprendre, de la part des autres drows, à son passage.

- C'est comme ça qu'ils t'appellent. Dent Molle. Je ne peux pas les en blâmer, tu empestes l'elfe au point que j'ai l'impression de sentir le Royaume autour de toi."

Il lui tourne un peu autour, comme pour l'examiner sous toutes les coutures, et le flaire aussi - à petits coups, l'oeil mi-clos, comme le ferait un prédateur qui chercherait à déterminer si son vis-à-vis est un égal ou bien une proie.

- Mais tu n'es plus des leurs, n'est-ce pas, nouveau-frère ? Il faut chasser cette odeur de ta peau, et abandonner les simagrées qu'ils t'ont inculquées. Dent Molle est un très mauvais nom. On va commencer par t'en débarrasser."

Se détournant, l'unseelie se penche vers le sac, y plonge la main. L'arôme brun envahit la tonnelle, se tache de rouge. Quand il se retire, ses doigts sont fermés autour d'un bras tranché, incontestablement humain : la chair est rose, potelée, elle a l'air tendre et grasse. Un bras de femme, probablement.

Sans manière, Tethrach le jette à ses pieds.

- Mange."
Revenir en haut Aller en bas
https://corvuscorax-rpg.forumactif.com/t111-tethrach-dal-barra-s
 
Good Riddance |Tethrach
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tethrach dal'Barra | 'S mór do mhulad, 's mór
»  Aig geataichean a ’cheò [Tethrach]
» Beast ann an cèidse - Tethrach | Terminé
» Tethrach dal'Barra | Spectacular at turning men into ghosts
» Hear, o gods, my deseperate plea. |Tethrach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Corvus Corax RPG :: Highlands, Ecosse :: Forêts :: Forêt Corrompue-
Sauter vers: